«Vous faites exprès de parler comme ça ?» : malaise dans «TPMP» pendant le témoignage de Loana sur son viol.

Le 5 février, les téléspectateurs de l’émission « Touche pas à mon poste » ont assisté à un témoignage particulièrement difficile. Loana a courageusement parlé du viol qu’elle aurait subi en septembre dernier.

Vers minuit, alors qu’elle promène le chien, elle croise la route d’une connaissance qui lui propose de venir boire un verre chez lui. Ce soir, elle raconte à TPMP qu’un homme l’a isolée « pendant dix heures » et l’a agressée sexuellement.

Elle parvient à s’échapper et à s’enfermer dans sa maison. Une semaine plus tard, elle a porté plainte, soutenue par sa mère. Si elle est ce soir à « Touche pas à mon poste », c’est pour « y pousser les gens ».

Choc traumatique
«Je ne me souviens pas de tout. Depuis ce jour, j’ai des pertes de mémoire », raconte Loana, qui décrit également un choc traumatique.

« Les mots ne sortaient plus », raconte Loana, dont la diction devient saccadée. Elle ne conjugue plus les verbes, « je me parle comme ça quand je parle de ça », tentant d’exprimer ce qui a été révélé dans « Loft Story » sur M6.

« Si tu n’y arrive pas, Loana, ce n’est pas grave », tente de rassurer Cyril Hanouna. Si la plupart des observateurs écoutent en silence, on peut voir Kelly Vedovelli au bout de la table en train de rire lors d’un rapide plan large de « Touche pas à mon poste ».

Vient ensuite l’intervention de Jacques Cardoz. « Tu dis ça exprès ? » » demande le journaliste qui, face à l’indignation de ses confrères, rétorque : « Je trouve cela surprenant. » « C’est drôle, désolé », répond Loana en se couvrant le visage.

Like this post? Please share to your friends:
Funy Worlds