Quelle époque : Faustine Bollaert révèle une phrase qui l’a heurtée, Léa Salamé choquée sur France 2.

Ce samedi 27 janvier 2024, Léa Salamé organisait l’édition de Quelle époque en compagnie de Christophe Dechavannes, dont l’autobiographie « Sans passage… » a été récemment publiée chez Flammarion, et de l’humoriste Philippe Caverivier.

Sur le plateau, une attention particulière a été portée à l’anorexie des chanteuses Joyce Jonathan et Laurie Darmon, dont elles ont parlé avec le cardiologue Frederick Zaldmann. Opinion de Léa Salamé sur l’autobiographie de Christophe Dechavannes.

Entre autres, le sociologue Gérald Bronner, auteur il y a quelques temps de la célèbre « Apocalypse cognitive », est venu présenter son autobiographie intitulée « L’Exorcisme », publiée aux Éditions Grasset, dans laquelle il a levé le voile de sa jeunesse marquée par la occulte. .

Gérard Davet et Fabrice Lhomme sont venus parler de leur travail « Traître et rien, Macron – enquête » (Pluriel). En introduction de l’émission, Léa Salameh a révélé ce qu’elle pensait de l’autobiographie de son collègue Christophe Dechavant après avoir beaucoup appris sur lui.

L’animateur a confirmé qu’il ne souhaitait pas quitter Quelle époque, sous-entendant qu’il se sentait bien dans l’émission. Le sexisme à la télévision subi par Faustina Bollar.

Faustine Bollard, présentatrice de Ça Commence Aujourd’hui Quotidien sur France 2, élue présentatrice préférée des Français par TV Magazine pour 2023, a partagé un témoignage poignant.

La présentatrice a notamment évoqué son parcours, sa rencontre avec Jean-Luc Delarue et le sexisme dont elle a été victime au cours de sa carrière télévisuelle. Ainsi, elle a regretté que le mouvement médiatique MeToo ne soit pas aussi bruyant que les autres mouvements MeToo.

Jean-Pierre Elkabbah lui a donné sa chance dans l’émission « Europe 1 » : « J’étais encore débutant, et ce n’était qu’un début. Il m’a regardé et m’a dit : tu es un diamant brut et il y a beaucoup de conneries là-bas. Et mon travail sera de nettoyer cette merde. »

Cette phrase dégoûtante a surpris Léa Salamé avant même que Faustina Bollar n’explique le contexte. Cette dernière a également rendu hommage à Michel Drucker, qui était un jour intervenu lorsque Dominique Strauss-Kahn se montrait dur avec elle.

Like this post? Please share to your friends:
Funy Worlds