« On se correspond »: deux candidats de L’amour dans le pré en couple ? La théorie inattendue de Karine Le Marchand.

Lors de la diffusion de L’amour est dans le pré, diffusée le 20 novembre sur M6, de nombreux agriculteurs sont venus seuls.

Mais Karine Le Marchant a plus d’un tour dans son sac, et elle compte bien résoudre ce problème pour les deux candidats… À sa manière.

Et si c’était le nouveau couple surprise de Love in the Meadow ?

Perrin et Clément, les deux jeunes candidats de la dix-huitième saison, sont toujours célibataires, n’ayant pas trouvé d’homme qui répondrait à leurs attentes.

Il faut dire que pour ces agriculteurs, tomber amoureux ou même s’attacher est une mission impossible.

Au-delà de ce premier terrain d’entente, Perrin et Clément se rencontrent à des niveaux différents. Karine Le Marchand l’a remarqué et a utilisé les résultats pour leur révéler sa théorie, ce qui n’est pas impensable.

« Il doit y avoir un juste milieu ! » : Clément (L’amour est dans le pré) décrit son type de femme idéale.

En regardant les épisodes des aventures de Clément dans L’amour est dans le pré, Karine Le Marchand ne peut s’empêcher de remarquer le comportement « froid » de l’agriculteur :

« Dès que vous recevez un compliment, dès qu’on vous parle d’attractivité , tu te dis : « Waouh, je ne veux pas de ça », dit-elle, avant de commencer tout doucement à élaborer un petit plan :

« Comme Perrine, quand on lui parle d’amour, de choses, de câlins… ». Le présentateur tente ensuite de comprendre précisément quel type de femme est l’éleveuse.

« On a tendance à dire qu’il faut une femme aventureuse pour faire le premier pas, mais si elle est aventureuse, cela vous fait prendre du recul », explique-t-elle. L’agriculteur précise ensuite ce dont il a besoin : un « juste milieu ». « Tu dois essayer! »

Et si ce juste milieu était Perrin ? Karine Le Marchand tente alors de briser la glace et demande très franchement aux deux candidats : « Vous n’avez jamais pensé à vous rapprocher ?

Tu dois essayer! ». Ils sont tous les deux un peu gênés, rient et disent simplement « Non ». L’animateur décide alors de creuser un peu plus le côté de Perrine : « Tu ne l’aimeras pas ? » elle demande.

Le principal intéressé répond honnêtement : « Eh bien, il est pas mal, je ne dirai pas le contraire (…)

Par nature nous correspondons, ça se comprend. Quand je l’ai vu pour la première fois à Paris et qu’il a parlé, je me suis dit : « Oh, nous, nous nous complétons. » Pour voir ce que l’avenir leur réserve…

Like this post? Please share to your friends:
Funy Worlds