Mort de Nahel : l’équipe de France réagit mais Benjamin Pavard commet une bourde.

Dans la soirée de ce vendredi 30 juin, les joueurs de l’équipe de France de football ont appelé au calme sur les réseaux sociaux.

Notamment Benjamin Pavard, qui s’est trompé en postant son post…

La mort de Nahel a choqué tout le pays. Dans la matinée du mardi 27 juin, un adolescent de 17 ans a été tué par la police alors qu’il refusait d’obtempérer.

L’un des deux agents des forces de l’ordre qui le surveillaient lui a tiré dessus à bout portant alors que la voiture s’éloignait.

Un accident selon un passager qui a pris la fuite après le drame. « Parce qu’il était un peu hébété, son pied a lâché la pédale de frein.

Comme la machine est automatique, elle a avancé toute seule. Le policier à la fenêtre a dit à son collègue :

« Tire ! C’est ici que le motard qui était devant a tiré », a-t-il témoigné anonymement au Parisien, promettant lundi de se rendre au commissariat pour donner sa version des faits.

Alors que la police a d’abord déclaré avoir agi en état de légitime défense.

Après avoir confirmé que le véhicule filait vers eux, des images partagées sur les réseaux sociaux ont démenti cette version.

De quoi mettre le feu à tout le pays, où des émeutes ont éclaté le soir du drame, qui n’ont pas cessé depuis.

Selon le ministère de l’Intérieur, dans la nuit du vendredi 30 au samedi 1er juillet, plus de 900 personnes ont été interpellées.

Alors que la tension monte et que la situation ne semble pas se calmer, plusieurs personnes ont pris la parole non seulement pour rendre hommage à Nahel,.

Aussi pour essayer de calmer les gens. C’est particulièrement vrai pour les joueurs de France, qui ont posté un long communiqué de presse sur leurs réseaux sociaux.

« Après cet événement tragique, nous avons assisté à une manifestation de colère populaire dont nous comprenons le contenu, mais dont nous ne pouvons approuver la forme.

De quoi mettre le feu à tout le pays, où des émeutes ont éclaté le soir du drame, qui n’ont pas cessé depuis

C’est particulièrement vrai pour les joueurs de France, qui ont posté un long communiqué de presse sur leurs réseaux sociaux.

« Après cet événement tragique, nous avons assisté à une manifestation de colère populaire dont nous comprenons le contenu, mais dont nous ne pouvons approuver la forme.

C’est votre propriété que vous détruisez, vos quartiers, vos villes, vos lieux d’épanouissement et de proximité », ont-ils écrit en partie, ajoutant que « le temps de la violence doit prendre fin, laissant place au deuil, au dialogue et à la restauration ».

Like this post? Please share to your friends:
Funy Worlds