t. « La responsabilité me revient », Hervé Renard après l’élimination des Bleues.

Le sélectionneur français Hervé Renard s’est chargé d’éliminer les Bleues face à l’Australie ce samedi 11 août à Brisbane en conférence de presse.

Malgré une prestation aussi médiocre, l’entraîneur estime que ses joueurs ont fait un « grand match ».

Le sélectionneur français Hervé Renard a revendiqué la « responsabilité » de l’élimination des Bleus en quart de finale de la Coupe du monde : « le destin a choisi l’Australie », a-t-il assuré samedi, affirmant que ses joueurs avaient Comment vous sentez-vous après cette séance de tirs au but ?

« Je suis encore plus positif qu’eux, je tiens à les féliciter pour leur succès ce soir dans un grand match contre toute une nation.

Certains paramètres n’étaient pas dans notre sens, il est donc difficile de se battre. mais nous n’avons pas gagné. Je ne peux pas leur en vouloir.

L’année prochaine, ce sera à domicile (aux Jeux olympiques), nous avons encore une chance de gagner quelque chose. Encore une fois, félicitations à tout le monde et à tout le personnel.

Nous avons passé un très bon moment cool gardienne devant, qui a eu un match exceptionnel tant dans le temps réglementaire qu’aux tirs au but.

C’est elle qui a joué un rôle décisif aujourd’hui. Le paramètre c’est justement que la main n’a pas sifflé dans la transversale, on ne va pas pleurer , mais encore faut-il le dire.

Nous ne sommes pas bénis – oui, oui, nous devons le dire. C’est une bonne dynamique pour les qualifications.

interC’était 50/50 ce soir, le destin a choisi l’Australie.

Les filles ont été exceptionnelles, on a eu un quart de finale qui n’a pas été facile du tout face à toute la nation. Ils ont eu un match magique, je ne vais pas entrer dans ces considérations qui ne comptent pas pour moi. »

Envisagez-vous de revenir au match et aux tirs au but ?

« J’ai déjà perdu des compétitions aux tirs au but, je suis fier des joueurs. […]

C’était une belle expérience, j’aurais préféré gagner aujourd’hui, mais c’est le football […].

Formateur en tête. En 53 jours, chacun a accompli sa tâche d’une manière fantastique.

Ce quelque chose manquait ce soir, je dois trouver ce quelque chose.

La responsabilité m’incombe, je n’aurais pas pu faire mieux qu’en 2019. Il faut bien commencer 2024 en Ligue des Nations et préparer les JO.

Ça fait partie du foot, ça va nous permettre de revenir encore plus fort […]. Le plan de penalty était de faire venir Solène Durand, elle est incroyable.

Elle a stoppé deux pénalités, voire trois (post, ndlr env.). Si on gagne ce soir on sera les rois du monde mais on a raté de quelques millimètres (changements tardifs)

On avait un cadre qui a fait une belle prolongation, si on regarde le tir de Vicky Becho, la gardienne fait un arrêt exceptionnel. Deux remplacements pour les tirs au but, ils ont tout donné et je suis très fier d’eux. »

Like this post? Please share to your friends:
Funy Worlds