Léa Salamé bouleversante : elle se livre sur ses terribles « souffrances intimes et familiales ».

La vie de Lia Salame n’a pas toujours été facile. Au cours de l’interview, la journaliste a révélé toutes les épreuves de son enfance.

Derrière chaque succès, il y a toujours un effort. C’est ce que l’on peut dire quand on voit le parcours de Lea Salame.

Le correspondant a récemment accordé une interview. Au cours de l’entretien, elle a réfléchi aux blessures qu’elle a dû traverser avant de devenir plus forte.

Léa Salame : Enfance difficile !
Il faut croire que Leah Salame va de mieux en mieux aujourd’hui. Que ce soit dans la sphère professionnelle ou familiale, un journaliste ne peut qu’être fier de sa vie.

D’autant plus qu’il a toujours été connu pour son travail acharné, désormais les téléspectateurs peuvent encore se retrouver avec la deuxième scène. Et comment était sa vie avant ce succès ?…

Il faut dire que Leah Salame a eu une enfance difficile. Comme elle l’a dit dans une interview, « Quand j’étais plus jeune, j’ai eu ma part de difficultés.

 » Avant d’ajouter : « Guerre au Liban…puis séparation d’avec mon pays…souffrance intime et familiale à l’adolescence ».

Les difficultés l’ont rendue encore plus forte !

Pourtant, Léa Salame ne s’est pas lâchée, malgré toutes les difficultés qu’elle a dû endurer. Le journaliste a réussi à devenir plus fort grâce à des parents très exigeants. De plus, les difficultés l’ont toujours motivée à donner le meilleur.

Ainsi, Lea Salame a dû faire preuve d’une grande force pour réussir sa vie.

Comme elle l’a expliqué, « Cette rage intérieure m’a donné la force de réussir. » Ce qu’elle a poursuivi : « Pour satisfaire cette exigence familiale. » Léa Salame n’a pas caché longtemps sa colère.

Soit dit en passant, c’est l’une des raisons qui en fait l’une des principales que le public apprécie. En plus, il y a aussi sa vie de famille au quotidien, qu’elle gère parfaitement.

Lea Salame : Une très vraie maman !
Malgré sa réputation, Lea Salame est très prudente sur sa vie personnelle.

De plus, la journaliste est surtout connue pour son attitude très travailleuse, c’est pourquoi on lui a demandé s’il s’agissait d’un facteur de culpabilité.

Face à cette question, la campagne de Rafael Glucksmann a répondu « oui et non ». Comme elle l’a expliqué, « Oui, comme toutes les femmes qui se sentent coupables de ne pas se sentir assez bien. »

Pour autant, Lea Salame ne veut pas renoncer au rôle de mère. En effet, un journaliste essaie toujours de trouver du temps pour s’occuper de ses enfants.

C’est un moment qu’elle partage avec son fils et son gendre. Nom de famille – Alexandre. Un garçon de 11 ans qui était avec Raphael Glucksmann lors de sa précédente union.

Like this post? Please share to your friends:
Funy Worlds