« Je souhaite autre chose pour lui » : en grande difficulté financière, Claire (L’amour est dans le pré) s’inquiète de l’avenir de son fils.

Ce jeudi 1er février 2024, d’anciens candidats de L’amour est dans le pré se sont exprimés sur le mouvement paysan dans les colonnes du Parisien.

Comme il s’est avéré dans la saison 10, Claire a témoigné indiquant qu’elle avait de graves problèmes financiers.

Rappelons que Claire a participé à la 10ème saison de la série « Love in Love ». Elle s’est rapprochée de Sébastien, aujourd’hui ils sont même mariés et ont trois enfants.

Et bien qu’elle ait participé à la mobilisation des agriculteurs pour alerter le gouvernement sur la hausse des prix et aussi pour les bloquer, Claire a également répondu aux questions du Parisien ce jeudi 1er février 2024.

Aux côtés d’autres anciennes candidates de l’émission Karine Le Marchand, elle a évoqué sa situation financière.

Claire (L’Amour dans le pré) : « Je peux à peine me permettre 1000 euros par mois »

« Financièrement, c’est très difficile. […] Le pot en verre utilisé pour mon foie gras a augmenté de 20% en un an. L’électricité et le diesel ont considérablement progressé. Nous n’en pouvons plus.

J’ai dû licencier deux salariés, je peux à peine me permettre 1 000 euros par mois pendant 75 heures par semaine », a avoué Claire au Parisien, qui gère avec Sébastien un élevage d’oies et de canards dans le sud-ouest de la France.

Elle a également a parlé de son fils et a déclaré qu’elle ne voulait absolument pas qu’il reprenne l’entreprise familiale : « Trop de fardeaux, trop de normes. Si demain mon fils veut reprendre la ferme, je le refuserai !

« Je veux quelque chose de différent pour lui », a admis Claire.La situation financière des autres anciens agriculteurs L’amour dans le pré.

« L’été, je travaille plus de 80 heures par semaine pour 800 euros par mois.

C’est impossible d’avoir plus », a témoigné François, qui a participé à la 14e saison de L’amour est dans le pré. Pour Valentin, dès la saison 16, c’est « découvert en permanence ». Je suis en difficulté, je paie constamment trop cher.

Nous avons tous pensé au suicide au moins une fois […]

J’ai un très petit salaire. Et quand je donne des cours au centre de formation, j’essaie de manger une orange le midi », a-t-il même précisé. Pierre, révélé dans la saison 7, déclare : « Il faut être solidaire du mouvement. »

Like this post? Please share to your friends:
Funy Worlds