»Faut interdire les p… » : Karine Le Marchand tacle Michel Cymes au sujet de sa nouvelle campagne de sensibilisation.

Qu’est-ce qui a fait mal à Karine Le Marchand ? Ce mercredi 23 août 2023, sur Instagram, la principale présentatrice de M6 a cru bon de se moquer de la campagne de sensibilisation lancée par le docteur Michel Simes.

En effet, depuis des mois, cette dernière mène une guerre contre les puffs, ces nouvelles e-cigarettes aux saveurs fruitées variées et prétendument sans nicotine et donc non addictives.

Ancienne animatrice du magazine Santé et désormais comédienne sur France 3 aux côtés de Dunya Cozens dans Doc et Veto.

Rappelle depuis des mois que les bouffées sont en réalité remplies de substances addictives, comme les sels de nicotine, qui provoquent plus d’addictogènes que la nicotine elle-même.

Si cette campagne d’information est sérieuse et nécessite d’être diffusée au maximum, alors Karine Le Marchant a choisi d’en rire, à sa manière.

Jouant sur l’orthographe, l’anglicisme que l’on appelle ces nouvelles e-cigarettes.

Le meilleur ami de Stefan Plaza a estimé qu’il fallait changer la lettre pour en faire une orthographe parfaite : « Etes-vous sûr de l’orthographe ?

Michel Simes a déjà évoqué les dangers des bouffées, des e-cigarettes très appréciées des adolescents et des jeunes adultes.

L’animateur, comédien et oto-rhino-laryngologiste a détaillé les raisons de sa mise en garde : « Puff est un anglicisme qui signifie bouffée, comme tirer une bouffée sur une cigarette.

Un collectif de médecins et d’écologistes vient de réclamer l’interdiction de sa vente, et le ministre de la Santé François Braun s’est prononcé en faveur de cette interdiction.

Si vous êtes adolescents ou parents d’adolescents qui fument, ces e-cigarettes dont le goût attire justement les jeunes, vanille, arôme fruit, arômes très attractifs… sachez qu’elles peuvent contenir de la nicotine. . Et c’est la porte d’entrée vers le tabagisme.

Certains d’entre eux contiennent des sels de nicotine, qui créent encore plus de dépendance que la nicotine elle-même. Je vous rappelle que l’addiction, c’est quand le cerveau a besoin de sa dose.

Il faut interdire ces bouffées au plus vite », a-t-il déclaré, condamnant les professionnels qui vendent des bouffées aux mineurs, ignorant ainsi le cadre légal.

Like this post? Please share to your friends:
Funy Worlds