« Elles ne sont pas du genre à être télécommandées par Laeticia » : Jade et Joy Hallyday accordent leur « première interview » à Audrey Crespo-Mara ce dimanche sur TF1.

Audrey Crespo-Mara interviewera les deux filles adoptives de Johnny et Letitia Holliday dans « Portrait de Semyon » du « Quatre septembre » ce dimanche 10 décembre 2023 à 19h15 sur TF1.

Info @puremedias.com. Ce dimanche 10 décembre 2023, Audrey Crespo-Mara recueillera les confessions de Jade et Joy Halliday dans le Portrait de la semaine « Sept à quatre » sur TF1.

Dès 19h15 – et pendant 28 minutes – les filles adoptives de Letitia et Johnny, décédés ce jour-là il y a six ans, raconteront en préambule quelle est leur vie à Los Angeles, où elles ont été accueillies par un journaliste de TF1. Le 18 novembre de l’année dernière. « Jade et Joy étaient très tendues au début de l’entretien. »

« Ils étaient très excités au début de l’entretien. Mais qui, à 15 et 19 ans, n’aurait pas sa première interview à la télévision ? », imaginez le visage de TF1, plus compréhensif que les Holliday girls, « américaines avant tout », « pensent en anglais autant qu’en français ». .»

Malgré le stress, Jade et Joy ont accédé à la demande d’Audrey Crespo-Mara de « rendre hommage à son père ». « À propos d’elle, et archives personnelles inédites à l’appui, Jade et Joy racontent mille et une anecdotes (…)

Elles l’ont voulu. C’était le bon moment pour eux. Premièrement, parce qu’ils sont adultes et peuvent s’exprimer avec plus d’assurance et de calme. Je pense aussi qu’ils voulaient vraiment dire qui ils étaient », a pu comprendre l’intervieweur, qui garantit :

« Ce n’est pas vrai. » Il n’y avait pas un seul sujet tabou, pas une seule question interdite à Jade. et Joy ou leur mère. » « Letitia Halliday était aimablement absente lors de l’interview. »

Même le conflit ouvert qui a opposé Letitia Halliday à son gendre David Halliday et à sa belle-fille Laura Smet pendant deux années complètes après la mort de Johnny.

« Évoquant, entre autres, leur adoption au Vietnam et leur désir d’aider les orphelins de ce pays qui étaient moins chanceux qu’eux, ils m’ont avoué qu’ils avaient souffert de cette guerre » de clans qui faisait les chouchous de la presse et les paparazzis.

La réponse à cette question aurait-elle pu leur être suggérée par leur mère ? Audrey Crespo-Mara n’y croit pas. « Quand on voit les filles, on se rend compte qu’elles ont du caractère.

Je les ai trouvés suffisamment vifs et intelligents pour répondre seuls aux questions que je leur posais, comme des adultes. Je ne pense pas qu’ils soient du genre à pouvoir être contrôlés à distance. mère.

On peut ouvrir toutes les boîtes sans ouvrir de boîte. De plus, ajoute Audrey Crespo-Mara, Letitia Holliday était « gentiment absente lors de l’entretien avec ses filles ». « Elle a choisi de les laisser seuls avec moi.

En tout cas, si elle voulait rester, je lui demanderais de partir, comme je le fais avec tout le cortège de mes invités. Un autre sujet délicat – les « commentaires violents, haineux et racistes dont elles font l’objet sur les réseaux sociaux » – alimentera également la discussion entre les filles Halliday et le journaliste dans cette version longue du Portrait de la semaine.

Like this post? Please share to your friends:
Funy Worlds