Disparition d’Émile : une semaine après, ces pistes que les enquêteurs vont creuser.

Ce samedi 15 juillet, Dominique Rize s’est produit sur BFMTV. L’occasion pour le consultant police et justice de la chaîne d’information de dévoiler les prochaines pistes sur lesquelles travaillent les enquêteurs.

La théorie de l’accident s’estompe peu à peu. Le 8 juillet, Emile, un petit garçon de deux ans et demi, a mystérieusement disparu dans le village du Haut-Vernet dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Malgré de nombreuses perquisitions et perquisitions organisées par les enquêteurs, aucune trace de l’enfant n’a été retrouvée. Dans le témoignage déboulonnant de Dominique Riese,

« Nous ne pouvons pas imaginer que les chercheurs soient complètement dans un vide stellaire. […] Les chercheurs doivent aller chercher ailleurs, ils ont demandé des hypothèses », a-t-il d’abord souligné.

Selon l’expert, les autorités, qui au début de l’affaire semblaient préférer la trace de l’accident, ont été contraintes d’envisager d’autres traces, plus terribles. « Alors ce n’est pas très difficile.

Soit la famille n’a pas tout dit, soit quelqu’un s’est caché et a emmené le petit Emil », a-t-il ajouté avant de poursuivre.

« Un prédateur qui a vu l’opportunité, un gars pas très propre, peut-être on sait déjà ce qui pourrait le trouver… ou on ne sait pas encore ce qui va compliquer les choses.

Pour Dominic Riese, la suite de l’enquête est claire : les enquêteurs doivent remonter sur la « piste criminelle ». « On est sur une trajectoire logiquement très inquiétante. […]

« Aujourd’hui, l’hypothèse selon laquelle il s’est perdu lui-même est écartée. Un enfant de deux ans n’a pas pu aller aussi loin, alors il a demandé un tiers qui est impliqué », a-t-il déclaré.

De son côté, Rémi Avon, procureur de Digne-les-Bains, est revenu sur ce retournement de situation au cœur de l’enquête.

« Nous n’étudions aucune preuve, aucune information, aucun élément qui pourrait nous aider à comprendre cette disparition. […]

Like this post? Please share to your friends:
Funy Worlds