Cauchemar en cuisine : que devient le restaurant d’Isabelle et Jeffrey à Saint-Berthevin-la-Tannière après le passage de Philippe Etchebest ?.

Philip Etchebest est venu en aide à Geoffrey et Isabelle dans un épisode inédit de Cauchemar en cuisine diffusé ce mercredi 21 juin sur M6.

Leur restaurant est-il toujours ouvert après sa visite ? Le restaurateur a réagi dans les colonnes de la presse régionale.

Philippe Etchebest a dû faire beaucoup pour aider Isabelle et son fils Geoffrey, le propriétaire d’un restaurant à Berteven-la-Tanière, en Mayenne.

Le chef étoilé est allé de surprise en surprise dans ce nouvel épisode de Kitchen Nightmare.

Il a été stupéfait lorsqu’il a réalisé à quel point le duo était financièrement difficile. « Mais c’est parce que les Restos du Cœur nous l’ont donné.

On va aux Restos du Coeur parce qu’on n’a plus d’argent. Nous avons tellement de dettes que nous ne le savons pas. » .

« Nous payons tous de notre poche pour la société parce que la banque rejette tout », lui a-t-elle dit.
Tournage Cauchemar en cuisine, qui s’est déroulé fin mars.

Lorsque vint le moment d’aider la restauratrice et son fils, il rencontra quelques résistances. Il faut dire que si Isabelle était passionnée de cuisine, elle n’était pas forcément une chef établie.

De son côté, Geoffrey a préféré s’entraîner en salle presque exclusivement pour faire plaisir à sa mère, ce qui expliquait son certain manque de motivation. Après une faveur ratée qui a déstabilisé le chef, il a finalement convaincu Isabelle de laisser partir son bébé.

Comme maintenant dans chaque épisode, Mallory Gabsey a alors conseillé au propriétaire d’apprendre à cuisiner de délicieux repas. Les administrateurs en ont profité pour modifier légèrement la conception de l’établissement. Mais ces conseils ont-ils suffi pour conserver cette adresse après le tournage, qui s’est déroulé fin mars l’an dernier ?

Isabelle Monod a réagi dans les colonnes de nos confrères de Free Publisher, et les nouvelles pour le restaurant ne sont pas mauvaises. Il choisit la formule bistronomique et modifie les horaires d’ouverture. « La stratégie proposée est en précommande uniquement, il n’y a pas d’ouverture permanente.

Et ce changement a déjà porté ses fruits puisque l’établissement accueille une toute nouvelle clientèle et fonctionne « mieux ». «Nous sommes surpris de voir qu’il y a eu beaucoup plus de clients depuis début avril, principalement en publiant et en partageant sur Facebook.

La plupart d’entre eux sont anglais. 80% de nos clients sont britanniques », souligne Isabelle. Cependant, elle reste prudente.

« Nous voulons être opérationnels d’ici septembre 2023. Passé ce délai, nous prendrons une décision, éventuellement d’arrêter. Mais nous sommes plus confiants.

Like this post? Please share to your friends:
Funy Worlds